Les téléphones portables sont-ils la cause numéro un de la distraction en voiture ?

Publié le : 01 mars 20238 mins de lecture

Conduire en toute sécurité est un objectif commun à tous les automobilistes et la responsabilité d’en respecter les règles incombe à chacun. La distraction au volant est un problème grave et alarmant, entraînant chaque année, adultes et enfants, de nombreux accidents de la route. De nos jours, les téléphones portables, K7 audio et autres systèmes de navigation sont-ils les principaux responsables de la distraction au volant ? Quel est leur niveau de dangerosité ? Et quelles mesures sont prises par les autorités pour éviter les éventuels accidents liés à l’utilisation abusive des téléphones portables ? Nous répondrons à ces questions dans cet article.

Qu’entend-on par distraction au volant ?

La distraction au volant est généralement définie, selon NHTSA, comme « une condition dans laquelle un conducteur est incapable de donner sa pleine attention à des facteurs liés à la conduite. » Elle peut être à la fois physique et mentale et se produit lorsque le conducteur est distrait par des éléments extérieurs tels que des conversations, des passagers, du matériel audio ou visuel, ou des dispositifs de navigation ou de téléphonie. La distraction peut être de courte durée ou de longue durée, et peut affecter les capacités d’un conducteur à réagir aux situations sur la route.

Quels sont les principaux facteurs de distraction ?

Les principaux facteurs de distraction au volant comprennent :

  • Les passagers
  • Utilisation des téléphones portables
  • Utilisation des systèmes de navigation et autres dispositifs électroniques
  • Manipulation de la radio et du matériel audio
  • Utilisation de l’alcool et de stupéfiants
  • Manipulation des objets à l’intérieur du véhicule

Comment différencier les niveaux de dangerosité ?

Les niveaux de dangerosité des distractions au volant varient d’une personne à l’autre. Les conditions dans lesquelles une activité de distraction se produit, le temps qu’elle dure, et le type de distraction ou d’activité entraînent des changements dans le degré de danger que cette distraction peut engendrer. Par exemple, une activité qui nécessite le déplacement des yeux et des mains peut être considérée comme plus dangereuse qu’une activité uniquement visuelle, car elle nécessite une attention potentiellement plus significative et réduit le temps de réaction du conducteur.

Les impacts de l’usage des téléphones portables sur la sécurité routière

La dangerosité des téléphones portables au volant

La dangerosité des téléphones portables au volant est comparable à celle des autres distractions. L’utilisation d’un téléphone portable exige une attention et une concentration supplémentaires de la part du conducteur, ce qui limite sa capacité à réagir de manière adéquate aux conditions de la route. Une étude récente menée par l’Institut National des Troubles Traumatiques Cérébraux aux États-Unis a révélé que les conducteurs qui utilisaient leur portable au volant étaient quatre fois plus susceptibles de subir un accident, que ceux qui n’étaient pas distraits par leurs téléphones.

Les effets néfastes de l’utilisation des téléphones portables sur la conduite

Un des principaux effets néfastes de l’utilisation des téléphones portables est le décalage de l’attention du conducteur des facteurs liés à la conduite. Toute utilisation du téléphone portable peut entraîner une diminution notable des compétences de conduite, y compris un temps de réaction plus long, une vision incomplète des panneaux de signalisation et des conditions routières, et une mauvaise coordination des mouvements et des directions. En outre, une étude réalisée par l’Université du Texas, a montré que les conducteurs qui utilisent des téléphones portables ont considérablement réduit la vitesse du véhicule en comparaison à ceux qui n’en font pas usage.

La probabilité d’accident causé par l’utilisation des téléphones portables

Une étude menée par des chercheurs britanniques et publiée dans la revue Accident Analysis and Prevention, a conclu que les conducteurs qui utilisent leur téléphone portable au volant sont 2, 8 fois plus susceptibles de subir un accident de la route. Cette recherche a également révélé que l’utilisation du téléphone portable durant la conduite pouvait être liée à une mauvaise vitesse de réaction et à des manœuvres à risque qui mettaient en danger non seulement le conducteur, mais également ses passagers et les autres utilisateurs de la route.

Mesures prises par les autorités pour réduire la distraction au volant

Moyens techniques pour empêcher l’utilisation abusive des téléphones portables

Des dispositifs comme les limiteurs de vitesse, les détecteurs de dépassement de lignes blanches et les détecteurs de somnolence (pour des véhicules commerciaux) ne sont que quelques-uns des moyens techniques disponibles pour contrôler et restreindre la distraction au volant. De plus, les fabricants automobiles commencent à développer des systèmes spécialement conçus pour bloquer l’utilisation des téléphones portables pendant la conduite. Ces systèmes bloquent uniquement le trafic du téléphone à l’intérieur du véhicule et sont censés réduire les prises de risques liées à l’utilisation des téléphones portables en conduisant.

Responsabilité des compagnies de téléphone et automobiles

De nombreux constructeurs automobiles, tels que Ford, Volkswagen et Mercedes, sont à la pointe des nouvelles technologies anti-téléphone portables et offrent des systèmes permettant de désactiver l’utilisation du téléphone portable à l’intérieur du véhicule à des fins de sécurité et de sûreté. En outre, certaines compagnies de téléphone telles que Verizon et AT&T, ont développé des programmes visant à sensibiliser le public à la sécurité routière et à encourager les automobilistes à éviter de téléphoner pendant la conduite.

Implication des gouvernements et des autorités de circulation

De nombreux gouvernements nationaux et locaux ont pris des mesures pour réduire le nombre d’accidents enflammés par la distraction au volant causée par l’utilisation des téléphones portables. L’utilisation du téléphone portable au volant est interdite dans de nombreux pays et états, et des réglementations strictes peuvent être appliquées aux infractions. En outre, les autorités de circulation, en collaboration avec les compagnies de téléphones et les fabricants automobiles, organisent et mettent en œuvre des campagnes de sensibilisation annuelles visant à sensibiliser le public aux dangers de la distraction au volant.

Rôle des campagnes de sensibilisation

Plusieurs campagnes de sensibilisation ont été menées pour encourager les conducteurs à éviter l’utilisation des téléphones portables, en les mettant en garde contre les risques qui y sont associés. Ces campagnes vise à sensibiliser les gens sur la nécessité de rester attentif et vigilant et de se concentrer sur la route. Ces campagnes peuvent inclure de courtes vidéos, des infographies ou des articles visant à avertir les conducteurs des risques associés à l’utilisation des téléphones portables au volant.

Plan du site